Chateau de Marie-Ève, Habitations pour itinérants, Val d’Or

Home / Portfolios / Chateau de Marie-Ève, Habitations pour itinérants, Val d’Or

Réponse à l’itinérance

Ces logements permettront à des personnes de sortir de la rue, selon une approche qui consiste à mettre fin à l’itinérance en procurant un logement aux sans-abri rapidement, puis en leur procurant les services dont ils ont besoin. C’est 80 % de la clientèle de l’hébergement d’urgence de la Piaule qui est autochtone. Le projet proposé au Château de Marie-Ève permettra donc d’accueillir cette clientèle itinérante dans le besoin et d’offrir un service complémentaire d’hébergement à long terme.

Description du projet

Le bâtiment existant couvre une grande superficie sur 4 niveaux. Celui-ci permettra de développer des services qui correspondent aux besoins des personnes en situation d’itinérance et d’y associer différentes organisations partenaires au projet. Le concept de la conversion du bâtiment existant pour le projet du Château de Marie-Ève réside dans le percement de la façade latérale. On vient y créer une nouvelle cour latérale sécurisée et paysagée. Ainsi la lumière naturelle pourra pénétrer profondément à l’intérieur de chacun des étages et offrir une valeur ajoutée aux aménagements intérieurs. Les usagers bénéficieront donc d’espaces lumineux, conviviaux et harmonieux.

Logements

39 logements entre 21 m2 et 48 m2 sont prévus dans le projet. Ils seront tous constitués d’une chambre et d’une salle de bain privée et seront répartis au RDC, 2e, 3e et 4e étage. La majorité des chambres aura un balcon privé donnant sur la façade latérale EST.

Lieux de rencontre et bureaux

Une salle de rencontre et d’échange pour les bénéficiaires ainsi qu’un bureau d’intervention seront aménagés au RDC. L’entrée principale se fait par la 3e Avenue, en façade avant. Un espace de rangement pour ces bureaux sera aménagé au sous-sol.

Lumière naturelle

Afin d’améliorer l’apport de lumière naturelle dans les logements, plusieurs ouvertures seront réalisées en façade latérale EST. Ces ouvertures procureront aux espaces une généreuse lumière naturelle et redonneront les qualités spatiales nécessaires à l’aménagement des lieux de rencontres et des logements.

Espaces communs

Des espaces communs de 59 m2 présents à chaque étage pourraient facilement accueillir des cuisines, des salles à manger, des salons et autres espaces collectifs. Ils sont d’ailleurs ouverts sur l’extérieur grâce à des loggias donnant sur des balcons. Ces lieux permettront aux bénéficiaires de cuisiner ensemble et se retrouver à l’extérieur de leur logement.

Responsabilités des partenaires du projet

La Piaule, de par sa mission, serait l’organisme promoteur. L’organisation reçoit déjà une clientèle en marge qui serait des utilisateurs des logements, dans un modèle de continuum. La Piaule regroupe différents types de clientèles en rupture sociale : hommes, femmes, âgés de 18 ans et plus, avec différentes problématiques, telles que la dépendance, des problèmes en santé mentale et en santé physique. Un consortium d’organisation serait regroupé, entre autres, pour mettre sur pied le projet et par la suite, pour évaluer qui seront les personnes qui pourront vivre dans les chambres ou les studios.

Ces différentes organisations seraient responsables d’offrir un programme d’intervention auprès des locataires du Château Marie-Ève et d’en assurer le suivi. Ces partenaires seront le Centre d’amitié autochtone de Val-d’Or, le CSSSVO (autant la Première ligne que la santé mentale), le Centre Normand et le Centre Jeunesse (avec le volet de qualification jeunesse). Ces organisations sont aussi touchées par la question de l’itinérance.

Une meilleure cohésion sociale grace à l’aide au logement 

En améliorant l’environnement bâti et en favorisant la mixité sociale, la SHQ contribue, par ses programmes de rénovation et de construction de logements abordables, à la revitalisation de certains quartiers ainsi qu’au mieux-être des collectivités et des individus qui les habitent. Un accroissement du développement économique et du taux d’activité, de même qu’une augmentation du sentiment de sécurité général dans la population y sont observés. Les interventions de la SHQ contribuent aussi à déconcentrer la pauvreté et à prévenir la criminalité, tout en réduisant les dépenses publiques qui y sont liées.

Sans éradiquer les crimes, l’aide au logement dissipe leur influence en empêchant leur concentration. (SHQ, 2013 : 6)

http://www.habitation.gouv.qc.ca/fileadmin/internet/publications/0000022924.pdf

Institutions similaires au Québec

Maison Lyne Beauchamp, Mont-Laurier
Mission Old Brewery, Montréal
Maison Clark, Montréal
Chic Resto Pop, Montréal
Le Havre, Trois-Rivières

Projet: Habitations pour itinérants
Lieu: Val d’Or, Québec
Superficie: 32 000 pi2 (2974m2)
Budget: 4 825 000$
Années: 2016-2018
Collaborateurs: Artcad Groupe Conseil et Pascale B. Lamothe, stag. arch.