Habitations, Pangnirtung, Nunavut

Home / Portfolios / Habitations, Pangnirtung, Nunavut

Étude de faisabilité

Ce document de présentation constitue une étude de faisabilité et d’aménagement d’habitations Nordiques à Pangnirtung Nunavut, faites avec des conteneurs d’acier utilisés dans le transport maritime. Les options proposées comprennent des habitations unifamiliales jumelées et multi-familiales, ainsi que des logements (studios) pour personnes seules et des jeunes couples. Les aménagements intérieurs proposés font suite à des discussions et échanges avec les gens de la communauté afin de répondre adéquatement aux besoins exprimés par les familles et les jeunes couples en terme de logements et de qualité des espaces de vie.

Structure

La structure des habitations est assemblée avec des conteneurs d’acier provenant des livraisons par bateau que la communauté reçoit. Plutôt que de retourner les conteneurs vides par bateau, ces structures pourront être achetées et utilisées pour construire la charpente de ces habitations et ainsi éviter la livraison supplémentaire de matériaux de structure. Ainsi, une économie de coûts et une rapidité de montage de la structure seront réalisées. Sachant que la période durant laquelle les chantiers nordiques peuvent être exécutés est très courte, la rapidité de montage par la main d’oeuvre locale sera un avantage non négligeable dans la réalisation de ce projet.

Configuration des habitations

Des conteneurs de 8’ par 20’ sont utilisés dans les options d’aménagement A, et C. La majorité des configurations comprend 2 ou 4 conteneurs jumelés afin d’aménager des logements de 1, 2, 3 et 4 chambres. Les unités unifamiliales (A1, A2, A3, A4) comprennent un séjour, salle à manger et cuisine à aire ouverte, dont plusieurs avec un atelier, et plusieurs chambres avec une salle de bain. Les unités multifamiliales ( A5, A6 ) comprennent des espaces de vie communs à plusieurs familles, tels qu’un séjour, cuisine, salle-à-manger et atelier, ainsi que des espaces privés à chacune des familles, chambers, salle de bain et petit séjour.

Les studios ( C1, C2, C3, C4 ) comprennent cuisine et salle-à-manger jumelées et un petit séjour ainsi qu’une chambre à aire ouverte avec une salle de bain. Toutes les unités comprennent des espaces extérieurs ( terrasses ou balcons ) permettant aux occupants de profiter du soleil et de s’asseoir à l’extérieur. Les combinaisons des unités d’habitation ( A1 à C4 ) peuvent être très variés selon les besoins et les familles qui les occuperont. Plusieurs autres combinaisons, autres que celles présentées ici, peuvent aussi être réalisées.

Réponses à des besoins culturels

Afin de bien répondre aux besoins culturels des occupants, un atelier pour transformer la viande de chasse ou de pêche (phoque, mamifères marins, poissons) est adjacent à la cuisine. Cet espace possède un comptoir en acier inoxydable qui permet de préparer la viande et inclus aussi un espace de rangement pour les équipements tels, filets, harpons, fusils, munitions et autres. Des espaces de rangement supplémentaires servant à entreposer les bateaux, moto-neige, VTT et autres équipements seront aussi aménagés avec des conteneurs. Dans les logements situés à l’étage supérieur, des puits de lumière au toit seront aussi installés et favoriseront l’apport de lumière naturelle directe. Ce type d’ouverture au plafond se retrouve traditionnellement dans de nombreuses constructions temporaires et permanentes, construite par les membres de la communauté, durant la période de chasse et de pêche sur le territoire. 

Climat nordique – Énergie solaire et isolation

L’orientation des fenêtres en climat nordique est particulièrement importante et c’est pourquoi les plus grandes ouvertures se trouveront du coté sud pour maximiser les gains de chaleur solaire. La disposition des conteneurs permet de regrouper ensemble plusieurs habitations afin d’économiser l’énergie, de diminuer considèrablement les coûts de chauffage et de diminuer la pollution dûe au chauffage au gaz. Une très grande isolation des habitations (R60) est primordiale et pourra se faire de l’intérieur et de l’extérieur. Différentes techniques utilisant un isolant giclé, appliqué sur les parois d’acier ou encore des panneaux d’isolant rigide posés sur les parois extérieures pourront faire l’objet d’études techniques plus aprofondies. Des conteneurs déjà isolés pour le transport réfrigéré pourraient aussi être utilisés dans ce type de construction.

Main d’oeuvre locale et coûts du projet

Ce projet vise à valoriser les compétences locales, à encourager la création d’emploi, les formations spécialisées, l’accès à la propriété et l’autosuffisance au sein de la communauté. Des charpentiers, soudeurs, électriciens, plombiers, ébénistes et autres corps de métiers, devront participer à la construction de ce projet. La mise en place de coopératives de construction et d’habitation gérées par la communauté et les nouveaux propriétaires des habitations, pourrait être une excellente façon de diminuer les coûts. Celles-ci agiraient dans l’intérêt de la communauté et de leurs membres. Ainsi, les profits générés seraient réinjectés dans les projets d’habitations, contrairement à l’embauche d’une corporation ayant des intérêts étrangers à la communauté et qui transfèrerait les profits du projet uniquement à ses investisseurs. La réutilisation des conteneurs comme structure, l’utilisation de la main d’oeuvre locale, la création de coopératives locales de construction et d’habitation ainsi que l’isolation optimale des unités feront diminuer les coûts de construction et d’utilisation des habitations. À moyen et long terme, la communauté pourra développer d’autres projets d’habitation avec l’expertise et le savoir-faire acquis lors de la première phase et pourra les financer avec les loyers perçus et les surplus dégagés.

Infrastructure

Les conteneurs seront ancrés avec des pieux d’acier enfoncés dans le pergélisol afin de garantir leur stabilité, malgré le gel et dégel. Il s’agit de la même technique qui est utilisée  pour les nouveaux bâtiments de la communauté afin d’éviter les effets du gel et dégel tels que les mouvements de sol et affaissements.

Projet: 12 unités d’habitations multi-familiales
Lieu: Pangnirtung, Nunavut, Canada
Superficie: 11 500 pi2 / 950pi2 par unité
Budget: 3,5M$
Années: 2014-2016